posture-consultant

Regards croisés sur la posture du consultant

Si dans le recrutement de nos consultants nous attachons une grande importance aux compétences en organisation et gestion de projet, nous accordons autant d’attention aux soft skills. Aurélie Legrand, Leader de l’offre et Christophe Hermant, Leader de l’Expérience client chez Projexion vous partagent leur point de vue sur la posture du consultant.

Quels sont les savoir-être nécessaires pour devenir consultant ou consultante ?

Christophe : 

Les personnes qui travaillent chez nous ont une caractéristique partagée qui est la curiosité. S’il n’y a pas l’envie d’explorer, de se donner le droit à l’erreur ou d’expérimenter, ce sera compliqué de travailler chez Projexion, entreprise apprenante. Je dirais que l’empathie est également valorisée. Je me permets une anecdote… Nous avons récemment accueilli une stagiaire de troisième qui souhaitait découvrir le métier de consultant. Le compte rendu d’observation soulevait un point très intéressant : la moitié des personnes interrogées a fait part de la nécessité d’aimer interagir, avoir envie de comprendre son environnement et de rendre service. Effectivement, je pense que nous sommes des tisseurs de liens avec nos partenaires, clients et autres consultants.

Aurélie : 

 Une qualité attendue chez le consultant est le leadership. Nos clients ne recherchent pas des exécutants mais des personnalités qui osent dire les choses sans se censurer, qui remettent en question les habitudes et incitent au changement.

Il est important d’avoir la capacité de s’étonner, s’autoriser à donner du feedback, des éléments d’analogie sans pour autant juger ou comparer. Nos consultants sont respectueux de l’unicité des identités des clients et des situations qu’ils traversent.

On crée de l’échange à partir d’un étonnement qu’on met sur la table. Cela contribue à l’analyse. Le bon niveau de diplomatie et la factualisation permettent d’apporter de la valeur. C’est pour moi ce qui constitue la grande différence entre une posture d’exécutant et une posture de consultant.

Comment identifier et développer ses soft skills ?

Aurélie :

On commence à voir apparaître dans les universités et grandes écoles de nouvelles techniques d’apprentissage qui facilitent la collaboration : l’apprentissage par les pairs, les classes inversées, etc. C’est assez nouveau.

Je pense qu’un jeune diplômé possède beaucoup de savoir et quelques savoir-faire en fonction des expériences qu’il aura pu acquérir en stage ou alternance. Les savoir-être ne font pas l’objet d’un apprentissage en tant que tel. Ils peuvent venir d’expériences diverses : personnelles, familiales ou culturelles.

Dans le parcours d’accompagnement de nos consultants, nous consacrons autant d’importance à la « conscientisation » de ces soft skills qu’à la transmission des savoir-faire : identifier les compétences que je n’ai pas, avoir l’humilité de le reconnaître, aller chercher la compétence chez quelqu’un d’autre…

Christophe :

Une hard skill peut s’apprendre en formation et on peut la mesurer par des tests. Le développement d’une soft skill demande plus de temps. Il faut en premier lieu avoir envie de changer sa manière de travailler. A partir du moment où l’on a compris ce qui ne fonctionnait pas, il n’y a pas de recette magique pour modifier son comportement. Chaque histoire est personnelle. Il est préférable de connaître son mode de fonctionnement et de trouver l’organisation dans laquelle s’épanouir.

Nous travaillons par exemple avec la carte des 9 terreaux culturels : les softs skills privilégiées ne seront pas les mêmes dans un terreau type « centralisme » ou « agilité » alors que les mêmes hard skills seront recherchées.

Notre vision nous permet d’entrer en contact avec des personnes alignées avec la culture de notre entreprise et qui auront la même vision sur la posture à adopter en tant que consultant.

Concernant la posture de consultant à adopter chez le client, quel genre de relation privilégiez-vous ?

Christophe :

En chimie, il y a des réactions qui se font naturellement et d’autres provoquées ou accélérées par un catalyseur. Le consultant est un catalyseur, il fait évoluer une organisation et peut partir sans que cela ne pose de problème ou altère la réaction chimique. Son travail a simplement permis d’aller plus vite. C’est en tout cas ma posture : être à ma place, avoir des convictions, être riche de mes expériences et humble dans mes propositions. J’ai conscience qu’il existe plusieurs points de vue autour d’une même situation.

Aurélie : 

Dans nos métiers, on est amené à animer des ateliers de facilitation, des formations, des moments où l’on entre en interaction avec un public. Même si toutes nos interventions sont extrêmement cadrées, il y a toujours une part d’imprévu !.

La transformation peut mettre en insécurité certaines personnes et créer des résistances : il faut donc avoir la capacité d’embarquer, oser poser des questions parfois dérangeantes pour aller au-delà des évidences. On doit pouvoir moduler nos savoir-être en fonction des personnes, sans entrer dans un registre trop émotionnel non adapté au contexte professionnel.

En tant que consultant, comment faites-vous émerger chez vos clients les soft skills indispensables dans un contexte de transformation ?

Aurélie :

On est amené à coacher des individus dans le cadre d’un programme de transformation ou du management de transition. Dans le premier cas, on peut utiliser le MBTI, un outil d’évaluation psychologique qui permet de mieux se connaitre pour ensuite l’appliquer dans ses pratiques managériales. Dans le deuxième cas, on joue le rôle de manager chez nos clients, ce qui permet d’opérer des prises de conscience et d’injecter des outils, des méthodologies relationnelles, pour mieux travailler ensemble.

Christophe :

L’exemplarité est un bon moyen de développer l’intelligence collective et l’intelligence de situation. On dit souvent que Projexion est notre premier laboratoire. Il nous permet de constituer un référentiel d’expériences que l’on peut ensuite partager avec nos clients.

Soyez averti(e) de nos prochains évènements et publications via LinkedIn !