Présentation de l’entreprise et de son fondateur et Dirigeant Guillaume Denys

Projexion a 10 ans ! Revenons sur l’histoire de l’entreprise et le parcours de son fondateur et dirigeant

Projexion fête ses 10 ans cette année! (Re)découvrez une partie de son histoire et faites connaissance avec son fondateur et dirigeant.

 

Guillaume Denys, fondateur et dirigeant de Projexion a eu la chance de réaliser un podcast en collaboration avec le site www.businessennord.fr. Nous vous proposons de revenir, dans cette interview, sur sa formation, son parcours et l’entreprise qu’il a créée il y a maintenant 10 ans. Et pour écouter le podcast en entier, c’est par ici!

 

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots et nous décrire votre parcours professionnel avant de devenir entrepreneur ?

Guillaume Denys : J’ai 42 ans, 4 enfants et j’ai suivi une formation en Sciences Économiques à l’ESDHEM qui m’a préparé aux concours des Grandes Écoles de Commerce. Je suis ensuite parti 3 ans à Bordeaux où j’ai suivi le programme Grande Ecole à KEDGE  Bordeaux – Durant cette formation j’ai eu l’occasion de faire une année de césure durant laquelle mes deux expériences professionnelles ont été très structurantes pour mon parcours professionnel. J’ai travaillé au sein d’une entreprise de la branche Construction du Groupe de BTP Vinci puis au sein de DELL Computers dans le monde de l’informatique.

 

Après cette formation, quel a été votre premier emploi et dans quelle entreprise du conseil avez-vous été recruté ?

Après l’obtention de mon diplôme, J’ai rejoint l’entreprise Axen (devenue filiale Système d’Information du Groupe ALTEN) sur un métier de Business Développement en 2003. Cette expérience a été très fondatrice et apprenante pour moi notamment au niveau de la gestion de la croissance, car nous sommes passés d’une cinquantaine de salariés à mon arrivée en 2003 à environ 300 personnes en 2008 lorsque je suis parti. J’ai eu de la chance de démarrer ma vie professionnelle dans une entreprise comme celle ci, et d’avoir fait de belles rencontres qui m’ont challengé pour la suite!

 

J’ai vécu chez Axen une mutation organisationnelle qui a été très apprenante pour moi et qui m’a donné des pistes de réflexion sur ma vision de l’entreprenariat et sur la façon dont je souhaitais créer une entreprise par la suite 

 

Après cette expérience, j’ai choisi de rejoindre le Nord de la France pour des raisons personnelles. J’ai créé Projexion en Décembre 2011 après un parcours dans le conseil et l’ingénierie des systèmes d’informations durant lequel j’ai connu des premiers contextes de transformation digitale des organisations notamment dans les secteurs de l’industrie pharmaceutique, Banques  et Energie.

 

Vous êtes aujourd’hui à la tête de Projexion, quel est le métier, l’activité et quelles sont les différentes compétences de votre entreprise ?

 

Projexion est une société qui conseille, accompagne et forme des entreprises autour de leurs enjeux de transformation. C’est une entreprise qui regroupe aujourd’hui une cinquantaine de personnes capables d’avoir 4 compétences socles pour répondre à 6 gros enjeux de transformation dans les entreprises. La première compétence socle est liée aux métiers de l’organisation, il s’agit d’un savoir faire organisationnel qui s’adapte aux enjeux que l’on a adressé avec du management de projets , la mise en place de projets pilote, la structuration de programme de transformation. Un second savoir-faire est l’architecture d’entreprise, qui permet la structuration des systèmes d’informations et qui permet de comprendre et d’adresser un SI dans sa globalité et de façon beaucoup plus pointue sur certains aspects du SI  qui est aujourd’hui omniprésente et partout. Le 3ème  savoir-faire est la formation. On est dans des métiers de conseil, d’accompagnement et de formation où des savoir- faire doivent être transmis dans les organisations. Projexion est donc organisme de formation sur les métiers évoqués précédemment que sont le management de projets et l’architecture des systèmes d’informations . Notre 4ème savoir faire est celui du recrutement : savoir s’entourer des bonnes personnes lorsque l‘on met en place des organisations projets dans les entreprises on peut être amené à rassembler des gens autour d’un projet, de les engager autour de ce projet et donc il faut savoir aller chercher de la complémentarité de la multidisciplinarité, dans un laps de temps donné pour atteindre un certain objectif et cela nécessite de pouvoir regrouper les talents dont on a besoin et dont l’entreprise pour laquelle on mène le projet a besoin. Ces compétences peuvent être en interne ou en externe. 

 

La proposition faite à chacun des collaborateurs de Projexion, c’est de pouvoir développer ces 4 savoirs faire pour les mettre au service d’enjeux de transformation.  Cela permet  à la fois d’avoir des talents qui se développent chez nous et de réaliser de belles choses chez nos clients!

 

Avez vous un exemple concret d’une mission et d’un accompagnement d’un de vos clients par votre entreprise ?

Nous avons accompagné un acteur important dans la distribution spécialisée et plus particulièrement dans le bricolage. Il souhaitait aligner une politique de prix sur le web et une politique de prix en magasin, et cela pouvait se faire à travers la mise en place d’étiquettes électroniques. Ils avaient fait des projets dits “pilote” avant, c’étaient des tests qui avaient été mis de côté car coûteux et on ne voyait pas encore forcément l’impact sur le web. Quelques années plus tard, avec la part croissante d’activité faite via le e-commerce et la diversité des produits référencés en magasin, ils ont décidé que cela pouvait être intéressant de réétudier ce projet d’Étiquettes Électroniques. On a mené un projet pilote avec eux sur un magasin, on a également mis en place un référentiel projet qui a permis de déterminer le temps nécessaire au déploiement sur un magasin, les compétences  requises pour le faire  et  qui a finalement permis de pouvoir prévoir un déploiement sur l’ensemble des magasins du réseau en s’entourant d’un certain nombre de prestataires.

C’est un bon exemple de problématique client car nous avons mobilisé différentes compétences. Il a fallu mener un projet pilote et mettre en place un référentiel projet pour favoriser le déploiement de la solution à l’ensemble des enseignes du groupe, on a également dû transmettre ce savoir-faire en accompagnant le changement et en formant les équipes en interne. 

 

C’est le métier de ce client du secteur de la Grande Distribution Spécialisée de savoir ouvrir des magasins, de les reconfigurer, de se développer et de déployer leur concept mais c’était important pour eux de se faire accompagner pour mettre en place la  brique digitale et toute la technologie que cela impliquait derrière.

Vos clients sont plutôt dans la distribution ou intervenez-vous dans d’autres secteurs d’activité ?

 

Notre choix est de cultiver cette  diversité des clients pour une raison très simple: certains secteurs sont en avance sur d’autres sur certains sujets, soit parce que c’est quelque chose de très structurant dans le  développement de leur activité soit c’est une contrainte réglementaire qui s’applique à leur secteur plus vite qu’à d’autres. Quand on est sur des métiers de conseil et d’accompagnement, on passe notre temps à se créer des expériences. On expérimente  sur certains secteurs puis cela nous permet de capitaliser et ainsi,  à partir de retour d’expériences,  de dupliquer les bonnes pratiques, de mettre en avant les facteurs clés de succès  dans d’autres contextes organisationnels. Cela fait partie de l‘intérêt de notre métier. C’est ce qu’attendent les consultants lorsqu’ils nous rejoignent: une diversité au niveau des missions et des secteurs d’activités.

On travaille donc bien entendu beaucoup avec le secteur de la Grande Distribution  car nous sommes dans les Hauts de France et qu’il y a énormément de centres de décisions dans ce secteur situé dans notre région. On travaille également avec le secteur de la Banque, de la protection sociale, dans le secteur  de la santé, on travaille également pour des acteurs publics dans l’univers des villes et territoires. Nous avons des activités de formation qui nous emmènent en dehors des Hauts de France et qui nous ont permis de développer des relations avec des entreprises qui sont basées ailleurs en France. Nous avons aussi eu l’occasion de travailler dans le secteur de l’Industrie puisque depuis deux ans nous travaillons avec une entreprise Canadienne qui a racheté un certain nombre de sites éoliens en France et qui souhaitait pouvoir structurer un certain nombre de ses projets en s’appuyant sur des compétences en organisation dans le nord de la France pour rayonner au niveau national. Cela a été une opportunité de travailler avec eux comme avec l’ensemble de nos clients car c’est intéressant d’intervenir sur des missions diversifiées.

 

La diversité des secteurs d’activités, des métiers adressés et des modes d’intervention font partie de l’intérêt de notre métier 

 

Quels sont vos projets de développement pour votre entreprise et votre vision pour les années à venir ?

 

Chez Projexion nous fonctionnons par cycle d’ambitions de 3 ans et on a démarré un cycle en 2019 donc nous sommes dans la dernière année du cycle en cours et parallèlement nous démarrons la réflexion sur le prochain cycle 2022-2023-2024. Ces cycles d’ambition ont vocation à nous emmener vers plus de collaboration avec différentes autres entreprises pour être capable d’accompagner à 360° nos clients autour des enjeux que l’on adresse sans forcément vouloir avoir l’entièreté de l’expertise au sein de Projexion. C’est pour cela que nous favorisons les collaborations avec d’autres acteurs et cela nous permet d’avoir un haut niveau d’adaptabilité par rapport aux problématiques que rencontrent nos clients. C’est quelque chose dans lequel on est pleinement en ce moment.

En même temps il faut que ce soit compréhensible par nos clients et c’est pour cela que nous avons fait en 2020 un gros travail autour de notre offre pour la rendre accessible à un plus grand nombre de personnes parce que la digitalisation et le Système d’Informations sont devenus des choses communes dans les entreprises aujourd’hui. Nos interlocuteurs sont diversifiés et nous sommes donc amenés à travailler avec différents métiers dans les entreprises : la communication, le marketing, la production, le commerce. La digitalisation a favorisé la désintermédiation. Le Système d’Informations n’est plus l’apanage de personnes techniques qui seraient au sein d’une Direction des Systèmes d’Informations (DSI). Le management de projets est aussi diffusé dans les entreprises de façon plus générale: les entreprises sont organisées en mode « Projet » d’un “côté” et en mode “service “ de l’autre et donc on a un nombre d’interlocuteurs qui s’est énormément étendu et de ce fait nous avons de  réels enjeux  à relever : Comment réussir à se faire identifier auprès de l’ensemble de ces interlocuteurs ? Par ailleurs, au-delà des problématiques digitales, il est nécessaire d’intégrer la dimension humaine, la dimension organisationnelle et le fait que le SI soit quelque chose de moins en moins palpable et donc de plus en plus conceptuel. Autre problématique d’actualité : Comment s’approprier les données de l’entreprise? Voilà une vue d’ensemble des enjeux que nous sommes amenés à adresser dans ce cycle d’ambition en cours.

La période CoviD a eu le mérite de nous ouvrir des portes avec une promesse de proximité qui est moins présente avec nos clients du fait de la distanciation sociale imposée et en même temps nous avons revisité toute la façon de faire du distanciel ce qui nous a ouvert des portes sur d’autres territoires.

 

 Le sens de l’histoire c’est de développer notre présence sur un périmètre géographique plus large.

 

D’après vous, quels sont les avantages pour une entreprise de conseil d’être implantée dans les Hauts de France?

J’y vois beaucoup d’avantages! Sa localisation géographique fait des Hauts de France  une région au contact de beaucoup d’autres territoires et même si ce n’est pas nouveau de dire ça, c’est une réalité aujourd’hui. Nous avons l’avantage d’être très proche de Paris, Bruxelles, Londres, de plus il y a énormément d’entreprises qui se sont créées sur ce territoire, il y existe aujourd’hui une vraie dynamique économique. Je pense que c’est un endroit où il est intéressant de créer parce qu’il y a “un bassin étudiant”: il y a beaucoup d’écoles, de  formations assez pointues que d’autres régions nous envient, et  dans nos métiers, c’est très intéressant d’avoir cette jeune génération compétente à  intégrer dès leur arrivée sur le marché du travail. Parallèlement, la diversité des entreprises présentes dans la région et le dynamisme de la région nous ont  permis d’accueillir une cinquantaine de collaborateurs aux compétences très diverses et variées en 10 ans ! Et ce n’est qu’un début!

 

Pour découvrir l’interview complète de Guillaume Denys , cliquez ici et accédez au podcast !

Vous souhaitez en savoir plus sur Projexion et ce que nous pourrions apporter à vos projets de transformation et d’organisation ? Partageons autour de vos problématiques !

 

Soyez averti(e) de nos prochains évènements et publications via LinkedIn !